FR | EN | RU

Decouvrez

Au XVIIIème siècle, l’art n’est plus considéré comme une activité sérieuse, on ne lui reconnaît plus non plus de mission éducatrice.

Le style rococo naquit donc en France vers le milieu du XVIIIème siècle et fut une réaction de la noblesse contre le classicisme imposé au siècle précédent par la cour de Louis XIV.

C’est un style aristocratique qui révèle un goût pour l’élégance, le raffinement et la galanterie. Il entre en harmonie avec une vie désinvolte, car il est lié au plaisir amoureux ainsi qu’à la frivolité, il sert de cadre parfait à l’inconstance et célèbre à sa façon une légèreté de moeurs dénuée de tout regret de l’éphémère.

En effet, le terme Rococo, dérivé du mot rocaille, entra en usage autour des années 1730 pour désigner une ornementation imitant les rochers et les pierres naturelles des décors chinois et japonais.

Il conquit les cours d’Europe centrale à partir de 1745 avec, en décoration, un style qui se caractérisa par des arabesques d’une surprenante légèreté, des coquilles ondulées aux contours irréguliers enchâssées dans des cartouches.

Le style rococo s'exprima par des chromatismes délicats où les roses, verts et jaunes triomphèrent dans des sujets malicieux et frivoles issus d'une mythologie galante. Parmi les artistes les plus représentatifs de ce style en peinture, François Boucher connut un vif succès pour ses scènes intimes découvrant des nus roses et pulpeux, tandis que Jean-Honoré Fragonard, prétextant des thèmes liés au jeu et à la joie de courtiser, orchestra de savantes chorégraphies dans des clairières feuillues et d'élégantes alcôves et qu'Antoine Watteau peignait des toiles délicates inondées de couleurs, représentant des personnages dans un milieu idyllique.

Ces motifs furent repris et développés autour de thèmes floraux par Sèvres et toutes les grandes manufactures européennes.

Dès 1760, le style rococo laissa peu à peu la place au style néoclassique. Il disparut totalement avec la Révolution française en 1789, laissant néanmoins derrière lui un témoignage unique de la délicatesse et de l’intelligence de toute une caste.